💡

Introduction au développement web


publié le 12 septembre 2020 par StudioWeb
working on a laptop


Web & Internet, historique et fonctionnement

Construit sur les idées de JCR Linklider, l'ancêtre d'internet ARPANET a été crée en 1966 par Robert Kahn, Larry Roberts, Donald Davies et d'autres précurseurs de l'informatique pour l'armée américaine. Il s'agit du premier réseau d'échange de paquets. Les premiers emails sont apparus en 1972 et le web public en 1991.

Internet et le Web sont deux choses différentes et souvent confondues. Internet est le réseau global d'échanges qui comprend le web, le cloud, les emails, les FTP (file transfer protocol, permettent de gérer les fichiers en ligne sur les sites web) et bien d'autres outils sur lesquels nous n'aurons pas le temps de nous attarder.

C'est principalement le web, une partie d'internet donc, qui va nous intéresser. C'est un réseau mondial qui permet d'afficher des pages web et d'échanger des informations. Cette navigation de site en site est rendue possible via des liens et des adresses (URL).

Le web est normé, avec des règles de développement à suivre afin de garantir la stabilité générale du système. L'organisme qui détermine ces règles et leur évolution est le World Wide Web Consortium, connu sous l'acronyme W3C. Le W3C décrit par exemple quelles sont les bonnes pratiques pour utliser le protocole HTML, nécessaire pour afficher des pages web.

lightbulb
Pour créer des sites internet, des pages web ou des applications mobiles, le métier du développement informatique est divisé en deux parties principales : le Front-End et le Back-End. Elles sont aussi appelées Client Side (côté client) et Server Side (côté serveur).

Le Front consiste à structurer, afficher et designer le contenu d'une page, ce que vous voyez via votre navigateur, côté client.
Le Back est toute la partie invisible, notamment les algorithmes, la gestion des données, les cookies et les sessions.
Étapes préalables au développement

La première étape dans un processus de développement est l'expression du besoin par le client. Le client va décire précisément aux développeurs le type de site qu'il veut mettre en place : est-ce un site e-commerce ? Une plateforme ? Un site vitrine ?

Après avoir fait un point précis sur votre projet (qu'est-ce que vous proposez, à qui, pourquoi, ...) il faut établir un cahier des charges. Ce document décrit précisément les différents composants de votre site.

lightbulb
Toutes les pages et fonctionnalités attendues par le client doivent être listées dans le cahier des charges. Certains sites nécessiteront ou non un espace de connexion, un moyen de paiement, ou encore un outil de gestion de contenu (gérer les produits d'une boutique ou les articles d'un blog par exemple).

Le client peut également fournir une charte graphique qui définit quelles couleurs vont être utilisées, quel style aura le site ainsi que ses logos et ses bannières. Selon les cas, des maquettes préparées par les graphistes du client vont être fournies ou c'est l'équipe de développement qui s'en chargera.


Cette étape est essentielle, car elle permet à la fois au client de se poser les bonnes questions et de réfléchir à l'organisation de son site, mais aussi au développeur de cadrer clairement son travail. Le prestataire réalisera uniquement ce qui est listé sur le cahier des charges. Il est également possible de réaliser des schémas et des maquettes fonctionnelles avant le développement du site (wireframe, schéma d'activité, UML, schéma de la base de données, ...).

L'équipe de développement va ensuite analyser et traduire ces besoins en spécifications techniques et fonctionnelles. C'est à dire déterminer comment il est possible de produire techniquement ce que demande le client et déterminer quels langages et solutions techniques sont les plus adaptés. Le budget et le délai de production du site seront également définis à cette étape.

Pages web statiques et dynamiques

Il existe deux types de pages web. Une page dite statique s'affiche de la même façon quel que soit l'utilisateur. Cela peut être le cas pour un blog par exemple. Une page dynamique s'adapte à son utilisateur et affichera par exemple "Bonjour Pierre" lorsqu'un utilisateur est identifié. Cela suppose donc qu'il y ait une partie Back-End avec un espace de connexion et une base de données.

Avant de passer à l'étape du développement, nous allons aborder dans l'article suivant la méthode scrum/agile.



VOIR TOUS LES ARTICLES